Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

CPAQ.AERO, pilote avion St Hubert
Piloteavion.ca

Il n’y a pas si longtemps les portes des grandes compagnies aériennes étaient grandes ouvertes à tous les pilotes désireux de faire carrière, ce qui déclencha un raz de marée des petites compagnies vers les grandes, vidant ainsi le bassin de pilotes potentiels, à tel point que même les écoles de pilotage voyaient partir leurs instructeurs et avaient de la difficulté à les garder plus de 10 mois.

L’engouement pour le monde de l’aviation était tel que les écoles ne fournissaient pas, nous avions même une pénurie d’instructeurs et la demande était si forte que nous avions du mal à l’honorer.

Cela paraissait sans fin, les plus optimistes voyaient un horizon de plus de dix ans avant de ressentir un ralentissement, les affaires allaient bon train, on faisait des projections, on modernisait la flotte, c’était l’euphorie la plus totale, bref tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes…mais on était loin de se douter qu’un minuscule petit organisme vivant pouvait nous affecter à ce point.

Ce fut comme un électrochoc, un réveil très brutal, la machine s’était arrêtée net et ce fut le silence.

Et là, tout le monde s’est mis à réfléchir sur les conséquences; Que va-t-il se passer ensuite ?

Les plus pessimistes se mirent à parler de crise sans précédent, de catastrophe humanitaire, de chaos, de changement radical de vie dans nos sociétés, que la vie ne serait plus comme avant…

Il y a toujours eu des pandémies et des conflits et il en aura encore et l’humanité à toujours réussie à se relever.

Sans être jovialiste, ni trop optimiste, l’être humain a toujours réussi à rebondir, il est toujours passé au travers de toutes les crises, bien sur ce ne fut pas sans difficultés, mais une crise sans difficulté, n’est pas une crise, donc il est normal que cela soit difficile à vivre. La vie a toujours été et sera toujours un éternel combat.

Il ne faut pas oublier que lorsque l’on est bien, sans trop de soucis matériels, financiers ou sanitaires et que brutalement on se retrouve plongé dans une situation critique, cela ébranle nos convictions et nous inquiète, c’est humain tout comme il est humain de se replier sur soi quand cela devient grave.

Mais cela ne veut pas dire que nous sommes incapables d’en tirer les conclusions, les enseignements et finalement de trouver les solutions qui s’imposent.

Le monde de l’aviation n’est pas près de s’arrêter, le besoin est là, nous allons devoir revoir les moyens, les procédures, les façons de faire et nous allons devoir vivre avec, il y aura une période d’adaptation, des réajustements seront nécessaires puis cela deviendra la nouvelle norme et la vie reprendra son cours, tout comme elle l’a fait depuis des milliers d’années.

S’il faut accepter quelques contraintes pour pouvoir continuer à voler, nous le ferons sans hésiter.

L’homme à toujours rêvé de voler, ce rêve est devenu réalité et ce n’est pas maintenant qu’il va le lâcher.

 

Tag(s) : #Devenir pilote

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :