Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Y a-t-il des débouchés après la formation ?

C’est une bonne question.

On comprend tout à fait que compte tenu du budget initial, il est bon de savoir ce qui vous attend à la sortie.

Le métier de pilote ne fait pas exception, tout comme celui d’avocat, ou il faut commencer par trouver un petit job de greffier ou d’aide juridique au téléphone, pour ensuite passer aux traitements des accidents de vélo, des chiens écrasés, en bref, tout cela avant de commencer à exercer son vrai métier.

Pour les futurs pilotes de ligne, voici quelques exemples :

  • Remorquage de planeur ;

  • Remorquage de banderoles publicitaires ;

  • Photo aérienne ;

  • Surveillance aérienne (police, faune, feux de forêts) ;

  • Largage de parachutistes ;

  • Petit cargo ;

  • Vols touristiques ;

  • Pilote de brousse (hydravion) ;

  • Instructeur de vol ;

Une fois les 250 heures de vol atteintes, soit 50 heures après la licence, avec un examen (IATRA) vous pouvez devenir copilote.

Au Canada c’est quasiment impossible avec si peu d’heures, mais en Afrique, en Asie les possibilités sont ouvertes.

Si vous restez au Canada, vers 800 heures de vols vous pourrez commencer comme copilote sur des compagnies de troisième ou deuxième niveau ; pour atteindre les 800 heures il faudra continuer à effectuer des petits jobs comme ceux indiqués ci-dessus, ensuite il faut 1 500 heures de vol pour obtenir la licence de pilote de ligne et à ce moment-là vous serez éligible pour les grandes compagnies.

Pour les Européens qui viennent faire leur formation au Canada, il est possible de convertir leurs licences canadiennes à moindres frais dans certains pays membres de l’Union Européenne.

Tag(s) : #Devenir pilote

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :